L’enquête pour «collusion» avec la Russie: une «honte» selon Trump

L’enquête du Congrès sur ses prétendus liens avec la Russie lors de sa campagne électorale est une «honte» et une «mauvaise chose» pour les États-Unis, a déclaré Donald Trump. Lire la suite

Publicités

Attaque à Khan Cheikhoun: Moscou dispose de preuves de la responsabilité des terroristes

La Russie dispose de preuves irréfutables que les terroristes ont fait exploser une bombe au gaz sarin à Khan Cheikhoun en avril dernier, estime le ministère russes des Affaires étrangères. Lire la suite

L’armée syrienne repousse des attaques d’al-Nosra dans la province de Hama

Les forces armées syriennes ont réussi à arrêter les terroristes du Front al-Nosra qui ont tenté d’occuper des villes de la province de Hama.

Des unités de l’armée syrienne, appuyées par les Forces de défense nationale, ont réussi à repousser les attaques des extrémistes du Front al-Nosra et de leurs alliés qui avaient entrepris des tentatives de faire irruption dans les communes de Maan et d’Achtan, dans le nord-est du gouvernorat de Hama.

«Les forces de l’armée gouvernementale syrienne et de défense nationale, déployées à Achtan ainsi qu’à Maan et à Tel Bizam ont contré des bombardements et des attaques de terroristes. Le feu a visé les colonnes de véhicules des ennemis, les empêchant de s’approcher des agglomérations d’où des extrémistes avaient été expulsés il y a quelques mois», a expliqué à Sputnik un colonel syrien.

Et de préciser qu’Al-Nosra avait essuyé de lourdes pertes dans les frappes menées par les aviations russe et syrienne. «Les hommes armés quittaient à la hâte leurs positions, abandonnant leur matériel de combat».

sputniknews

Le Hezbollah et l’Armée syrienne s’approche du Golan

Parallèlement aux opérations de l’armée libanaise dans le nord-est libanais, frontalier avec la Syrie, le Hezbollah et l’armée syrienne ont lancé une offensive d’envergure pour libérer le « Qalamoun ouest ». Lire la suite

Si la guerre nucléaire n’est pas pour demain, une crise sérieuse l’est bien

Les échanges de menaces entre Pyongyang et Washington témoignent, certes, d’une crise aiguë autour de la Corée du Nord. Mais il serait exagéré de penser qu’une guerre nucléaire est imminente, estime une politologue turque. Lire la suite