#S400 russes en Turquie: une perspective inquiétante pour Washington

Des systèmes de missiles sol-air S-400 russes entre les mains de la Turquie constitueraient un sujet de préoccupation pour Washington, selon un haut responsable de l’Armée américaine. Lire la suite

Washington va tester en Alaska son bouclier antimissile Thaad

Le ministère américain de la Défense a annoncé vendredi qu’il comptait tester bientôt son bouclier antimissile (Thaad) en Alaska, sur fond de fortes tensions avec la Corée du Nord, qui vient de réussir son premier tir de missile intercontinental capable de frapper les Etats-Unis. Lire la suite

Corée du nord: Pékin et Moscou opposés à toute solution militaire

La Chine, le seul allié de la Corée du nord qui vient de réussir à lancer un missile intercontinental, a réaffirmé mercredi qu’une réponse militaire à la crise n’était «pas une option». Lire la suite

Syrie: vers un clash Russie/Israël?

En automne 2015, les autorités russes et israéliennes se sont rencontrées pour trouver un mécanisme destiné à éviter les « collisions de chasseurs » dans le ciel syrien. 

À partir de cette date, la Russie s’est engagée militairement en Syrie et Israël a continué, en dépit des mises en garde de Damas, ses frappes aériennes contre des cibles en territoire syrien sous prétexte de vouloir contrer le transfert d’armes de la Syrie à destination du Hezbollah.

Lire la suite

Ambassadeur de France à Washington, je servirai @MLP_officiel si elle est élue

Je servirai Marine Le Pen si elle est élue.

Réponse d’un ambassadeur à notre ambassadeur à Tokyo.

Mon collègue Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon, a ressenti l’impérieuse nécessité d’annoncer publiquement dans les colonnes du Monde qu’il « se placerait en réserve de toute fonction diplomatique » et « refuserait de servir » la présidente de la République, si d’aventure Mme Le Pen était élue. Lire la suite

Après les tirs nord-coréens, Washington déploie son bouclier antimissiles THAAD en Corée du Sud

Si le déploiement du dispositif avait été annoncé en 2016 par Séoul, les récents tirs effectués par Pyongyang «confirment sa pertinence», selon les Etats-Unis. Moscou et Pékin, eux, craignent qu’il ne compromette leur propre sécurité dans la zone. Lire la suite