La Russie première économie européenne en 2050, selon PwC

rus-27

rus-28La dépêche a beau être « russe », l’étude à laquelle elle se réfère est bel et bien américaine puisqu’elle a été faite par le grand cabinet PricewaterhouseCoopers.
Il s’agit de projections à l’horizon 2050. Dans ce futur monde, c’est la Chine qui dominera et la Russie se sera taillée la part du Lion.
Alors bien sûr, rien n’est écrit et l’arbre des possibles a tellement de branches que bien malin celui qui peut prétendre avoir une vision et de la visibilité jusqu’à 2050, alors que l’on ne sait même pas de quoi demain sera fait.

L’avenir, notre avenir et celui de la France aussi, nous appartient. Il sera ce que nous en ferons. La France dispose de tous les atouts et de qualités remarquables qu’elle n’exploite pas par idéologie et stupidité de nos « élites » politiques.
D’ici 2050, la France aura largement eu le temps de s’effondrer et aussi, vraisemblablement, d’entamer sa reconstruction sur des bases renouvelées !
Charles SANNAT
D’après les évaluations de PricewaterhouseCoopers, dans une trentaine d’années, l’économie russe sera sixième à l’échelle mondiale et première en Europe, alors que la France quittera le top-10 mondial.
Le rapport World in 2050 (Le monde en 2050) rédigé par les analystes de PwC, société de comptabilité et audit, met en exergue un déplacement de la domination économique mondiale des pays du G7 (États-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Canada) vers le groupe d’économies émergentes nommé « E7 », à savoir la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie, le Mexique, l’Indonésie et la Turquie. Ainsi, à l’horizon 2050, les États-Unis céderont à l’Inde leur deuxième place mondiale en termes de PIB, tandis que la Chine restera la première économie mondiale. Le Japon passera quant à lui de la 8e à la 4e position, et l’Allemagne reculera de la 5e place à la 9e. Le Brésil et l’Indonésie grimperont à la 4e et à la 5e position respectivement. La France, qui occupe aujourd’hui la 10e place, quittera le top-10 en 2050.
La Russie se situera en sixième position mondiale, mais prendra la première place en Europe en raison du recul de l’Allemagne. Dans le même temps, le PIB russe en parité de pouvoir d’achat (PPA), qui se chiffre aujourd’hui à 3 740 milliards de dollars, atteindra 4 740 mds USD d’ici 2030 et 7 130 mds USD d’ici 2050. PwC table également sur de sérieuses avancées de la part du Vietnam, qui doit passer de la 32e à la 20e position en 2050, des Philippines (19e place contre la 28e actuellement) et du Nigeria (14e contre la 22e).
Charles SANNAT
insolentiae.com
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s