La Chine envoie un message politique à Washington en déployant son porte-avions près de Taïwan

chine-34


poutine-394Récemment déclaré prêt au combat, le premier porte-avions chinois, le Liaoning (ex-Varyag), se contentait jusqu’à présent de participer à des exercices près de ses côtes, comme encore le 15 décembre dernier, dans la baie de Bohai, avec des tirs « réels » de missiles surface-air HQ-10, afin d’évaluer le niveau d’entraînement des équipages ainsi que la performance des armements.

Puis, le 23 décembre, l’agence Chine Nouvelle a fait état de nouvelles manoeuvres, conduites en mer Jaune, entre les côtes chinoises et coréennes et concernant plus précisément le groupe aérien embarqué à bord de Liaoning. Le lendemain, la même source a précisé que le porte-avions venait de mettre le cap vers l’océan Pacifique.

« Une flotille de la marine chinoise, comprenant le porte-avions Liaoning, s’est dirigée vers l’ouest du Pacifique samedi pour des exercices prévus en pleine mer », a en effet affirmé Chine Nouvelle. Cette information a ensuite été confirmée par le ministère chinois de la Défense.

Étant donné son point de départ, le Liaoning devait logiquement passer entre le sud du Japon et le nord de Taïwan pour ensuite rejoindre l’océan Pacifique. D’où, d’ailleurs, la mise en alerte des forces d’autodéfense japonaises, dont un navire a repéré le groupe aéronaval chinois près de détroit de Miyako.

C’est ainsi que Tokyo a pu donner la composition exacte de l’escorte du Liaoning, laquelle compte trois destroyers (2 de Type 052C et 1 de Type 052D) récemment entrés en service, deux frégates multi-rôles de Type 054A, une corvette Type 056A (lutte anti-sous-marine) et d’un pétrolier-ravitailleur Type 903A. Au moins un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) doit aussi faire partie de groupe aéronaval chinoise.

Puis, au lieu de continuer sa route vers l’océan Pacifique, le groupe aéronaval chinois a été repéré près du canal de Bashi, entre Taïwan et les Philippines. Et Taïpeh, qui aussi mis ses forces armées en alerte, a précisé qu’il s’était s’était approché d’environ 20 nautiques de sa zone d’identification aérienne (ADIZ) et 90 nautiques de la pointe méridionale de l’île. Actuellement, le Liaining navigue en mer de Chine méridionale, région stratégique où Pékin a plusieurs contentieux territoriaux avec les pays limitrophes.

Le parcours du porte-avions chinois n’est pas anodin : il s’agit pour la Chine d’affirmer ses prétentions et ses ambitions dans cette partie du monde, à quelques jours de l’entrée de Donald Trump à la Maison Blanche. Or, ce dernier a fait plusieurs déclarations fracassantes à l’endroit de Pékin, notamment au sujet de Taïwan et de l’aménagement, visiblement à des fins militaires, de plusieurs récifs des archipels Spratleys et Paracel, en mer de Chine méridionale.

opex360.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s